3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 17:46


Depuis la dissolution d'Initiative Républicaine, dont le journal électronique Respublica était le principal média, nous, Les amis de Respublica, désespérions de trouver un jour un parti politique susceptible de défendre les principes auxquels nous sommes attachés. Dans un appel lancé en juin dernier, nous avions dit notre crainte que le non de gauche qui s'était exprimé lors du référendum sur le Traité Constitutionnel Européen ne soit pas représenté dans le prochain Parlement. Aussi la constitution du Parti de Gauche est-elle un heureux événement.

Elle est un heureux événement pour nous qui attendions que le combat laïque et social se traduise politiquement dans le paysage politique français comme au niveau européen. Elle l'est pour tous les Républicains de gauche qui, après l'échec programmé de la stratégie des Républicains des deux Rives, après les multiples renoncements de la gauche institutionnelle, étaient orphelins de parti. Elle est, enfin, un heureux événement pour le peuple qui assiste, impuissant, au transfert d'une part toujours plus importante de la richesse nationale vers les profits, au démantèlement de l'école républicaine, à la remise en question des conquêtes sociales de la Résistance, à la destruction des services publics et de la protection sociale solidaire, à la disparition des droits-créances.

Le « non » au Traité Constitutionnel Européen avait révélé l'aspiration profonde du peuple français : être protégé de l'Europe néolibérale. A l'heure de la crise financière, les peuples ont besoin, plus que jamais, d'une gauche qui, face à la voracité du capitalisme financier, ne cède en rien sur ses principes. En cette période où l'idéologie néolibérale affirme son hégémonie, les peuples ont besoin, plus que jamais, d'une gauche qui ne se fourvoie pas dans des appels à la résignation et à la compromission. En cette période d'exacerbation des communautarismes, les peuples ont besoin d'un droit républicain fondé sur le principe de laïcité. A l'heure où la souveraineté populaire est bafouée, les peuples ont besoin d'un modèle politique capable de réaffirmer, contre une gouvernance mondiale diffuse, le principe de la volonté générale.

Marie Perret, Pour le journal Respublica

Publié par PG 45 - dans Vie du Parti : Appels et soutiens

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici