11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 18:03


Le 12 février dernier, Total annonçait un bénéfice record pour 2008 de 13,9 milliards d'euros, le plus important jamais dégagé par une entreprise française. Les actionnaires ont vu leurs déjà confortables dividendes augmenter de 10 %.

Hier, Total a annoncé la suppression d'ici à 2013 de 555 postes en France dans les activités de raffinage et la pétrochimie.

Le Parti de Gauche exprime son indignation devant l'attitude de la direction de Total qui engrange des bénéfices records, distribue grassement des dividendes aux actionnaires et annonce ensuite des suppressions d'emplois.

Le Parti de Gauche dénonce avec force une décision scandaleuse, emblématique de ce capitalisme rapace et prédateur, avide de toujours plus de profits ; et pour lequel les travailleurs ne sont qu'une simple variable d'ajustement.

Le cynisme de ces grands patrons de multinationales est décidément sans bornes. Non seulement ils empochent des aides et exonérations sociales de l'Etat, mais en retour ils estiment n'avoir aucune obligation d'intérêt général, que ce soit sur le plan social vis-à-vis des salariés ou sur le plan économique pour l'avenir du pays.

Dans son plan d'urgence, le Parti de Gauche formule des mesures énergiques :

- Droit de veto suspensif sur les licenciements, les délocalisations, les restructurations,
pour les représentants des salariés permettant l'examen de la situation de l'entreprise et des alternatives économiques possibles. Les salariés doivent pouvoir s'opposer aux décisions patronales arbitraires ; les actionnaires ne doivent pas pouvoir dicter unilatéralement leur loi.

- Contrôle administratif renforcé, appuyé sur une loi permettant d'interdire les licenciements abusifs sans justification économique sérieuse :
licenciements boursiers, licenciements dans les entreprises largement bénéficiaires qui distribuent des dividendes, licenciements destinés à rehausser le taux de rentabilité du capital. Les effectifs de l'Inspection du Travail doivent être doublés pour assurer cette mission.

- Nationalisation de Total et création d'un pôle public de l'énergie avec EDF et GDF
(dont il faut remettre en cause l'ouverture du capital). Un pôle public est le mieux à même d'améliorer l'indépendance énergétique de notre pays et de préparer les évolutions pour l'avenir : les milliards de profits de Total doivent servir au développement des énergies renouvelables.

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici