7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 20:16


Dimanche, le pire n'a pas eu lieu. La liste FN a été battue de 500 voix sur 12 059 votants (62,38 % de participation). Le PG se félicite évidemment de cette défaite. Mais chacun doit rester lucide, il n'y a rien de réjouissant dans le spectacle affligeant qui s'est déroulé à Hénin-Beaumont.

Essayons toutefois d'en tirer quelques leçons.

Première leçon, Hénin-Beaumont est un symptôme éclatant de la crise du PS. On est ici dans une des puissantes fédérations socialistes, riches en cartes et en mandats, qui « font » les Premiers secrétaires depuis plusieurs décennies. Pourtant, cette fédération a laissé pourrir la situation depuis des années en laissant faire. Il semblait impossible de mettre de l'ordre dans cette commune sans perturber, par ricochet, un système de « baronnies » et de petits potentats locaux qui structurent tout le département. Ainsi, à moins de 30 km de Lille, la ville de la Première secrétaire actuelle, la gauche et en premier lieu les socialistes, ont montré le pire des visages : corruption, confusion et division. Détail révélateur, jamais Martine Aubry n'est venu sur place durant la campagne pour aider ses camarades.

Deuxième leçon, toutes les tentatives de listes de type « Front républicain » associant des Partis de gauche et le Modem n'ont aucunes forces propulsives. Elles démobilisent la gauche et ne produisent que de la confusion. Ici, la liste officiellement soutenue par le PS et le PCF qui comprenait le Modem a été battu dès le premier tour, recueillant un faible 17 %. Conséquence : aucun des membres des partis traditionnels de la gauche ne siègeront dans le nouveau Conseil municipal.

Troisième leçon, la division artificielle, vidée de tout contenu politique, due à des querelles de chefaillons irresponsables, est un poison mortel pour la gauche. Cinq listes de gauche se sont affrontées au premier tour, dont trois étaient menées par des socialistes, ou anciens socialistes, issues des précédentes équipes municipales. Dans ce contexte difficile, dans une ville où le PG n'existe pas, « l'autre gauche » en se présentant sur au moins deux listes différentes s'est condamné à ne jouer aucun rôle significatif. Près de 40 % des électeurs ne sont pas allés voter, malgré une campagne électorale particulièrement intense et visible depuis un mois.

Quatrième leçon, quand l'Etat et la puissance publique sont impuissants face aux licenciements financiers et aux comportements de patrons voyous, les dégâts sont profonds pour la gauche. 20 % de chômage à Hénin-Beaumont, commune limitrophe à Noyelles-Godault, où était située l'usine Metaleurop, liquidée en 2003, laissant 830 salariés sur le carreau et un site particulièrement pollué, là sont quelques exemples des raisons de la colère qui a saisi beaucoup d'électeurs de cette commune.

Cinquième leçon, la gauche doit rester une force de contestation du système, toujours clairement à l'offensive pour changer la vie. Beaucoup d'arguments gestionnaires utilisés par le nouveau Maire élu, Daniel Duquenne, indiquant que la Région et le Département n'aideraient plus la commune si l'extrême-droite l'emportée, sont indignes d'une conscience de gauche. En laissant le FN apparaître comme la principale force d'opposition voulant bousculer l'ordre établi, la seule force se réclamant du Non au TCE de 2005, la seule force non soutenu par le gouvernement Sarkozy, elle lui a laissé ouvert un boulevard sur des terres électorales traditionnellement socialistes où la droite est depuis longtemps quasi inexistante. Entre les deux tours, le FN progresse encore passant de 39,34 % à 47,62 % au second.

Ainsi donc, répétons le, si la défaite du FN est une bonne nouvelle, les conditions dans lesquelles elles s'effectuent sont lourdes de dangers pour toute la gauche. Si aucune leçon n'est tirée de la situation d'Hénin-Beaumont, il y a fort à craindre que des situations identiques se reproduiront. Et le FN ne perdra pas toujours.

Contre la menace d'extrême-droite, il y a vraiment urgence à changer la gauche.

Publié par PG 45 - dans Politique - Elections

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici