15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 18:55


Afin de pouvoir continuer à exploiter des centrales nucléaires pendant 40 ou 60 ans, alors qu'elles avaient à l'origine une durée de vie de 30 ans, les directions d'Areva et EDF veulent profiter de la troisième visite décennale pour valider le prolongement de la centrale alsacienne.

Le nucléaire n'est pas une énergie propre et sans risques. Ces risques sont aggravés avec un réacteur qui vieillit : matériaux fragilisés, composants qui tombent plus souvent en panne, risques d'accident démultipliés, sans parler de la gestion des déchets.

Le Parti de Gauche demande donc la fermeture de la centrale de Fessenheim pour son trentième anniversaire et l'arrêt de tout nouveau projet nucléaire, notamment l'EPR de Penly, afin de se mettre en situation, à cette occasion, de préparer la sortie du nucléaire tout en planifiant également celle des énergies productrices de gaz à effets de serre.

Nous sommes conscients que cette sortie du nucléaire ne se fera pas du jour au lendemain. Elle exige ainsi d'être anticipée dès aujourd'hui, et accompagnée par une véritable planification écologique : volontariste, démocratique et inscrite dans le long terme.

Nous rappelons également que la sortie du nucléaire ne pourra s'opérer que grâce une réduction très forte de nos consommations d'énergie et par le développement des énergies renouvelables, via la mise en œuvre conjointe :

- du renforcement des moyens publics d'accompagnement de l'évolution des comportements (individuels et collectifs) en matière de sobriété,

- d'une réorientation franche de la recherche et développement,

- d'un plan d'investissement massif dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique,

- de la mise en place de vastes plans de rénovation et d'isolation des logements et de développement des transports les moins énergivores et les moins polluants (transports en commun et modes doux, frêt ferroviaire et navigation fluviale),

- de l'évolution profonde de la fiscalité/tarification et de la réglementation en matière énergétique, couplée à une profonde réorientation des richesses, la fin de la course aux profits et des gaspillages qu'elle engendre.

Le Parti de Gauche se prononce donc pour une politique énergétique plus globale, ambitieuse, en rupture avec le système capitaliste et la logique productiviste.

L'ouverture d'un large débat public sur les politiques énergétiques en France et en Europe devra permettre de favoriser l'implication populaire sur des choix d'avenir qui engagent la société toute entière.

Enfin, la mise en place d'un service public de l'énergie, avec la création d'un pôle public de l'énergie intégrant EDF, GDF et Total, permettra  à la fois de réduire la fracture énergétique et de planifier, sur le long terme et de manière volontariste, la nécessaire transition énergétique.

Le Parti de Gauche répondra présent au l'appel du Réseau Sortir du Nucléaire les 3 et 4 Octobre 2009 à Colmar, pour exiger, sur ses bases, la fermeture de la centrale de Fessenheim, et manifestera le samedi 3 octobre, au côté notamment des autres composantes de l'Ecologie Radicale issues du processus de Miremont.

Corinne Morel Darleux

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici