24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 18:59

L'Assemblée générale des Nations-unies, l'Union européenne et la France doivent activement soutenir le retour de Manuel Zelaya et de la démocratie au Honduras

Rassemblement de solidarité avec le peuple du Honduras à Paris le 28 septembre ( Place Saint-Michel, 19 heures)

Près de trois mois après le coup d'Etat dont il a été victime (28 juin), le  président démocratiquement élu du  Honduras,  Manuel Zelaya, est de nouveau dans son pays depuis lundi 21 septembre.

Ce retour, qui  correspond aux exigences de l'Assemblée générale des Nations-unies et de l'Organisation des Etats américains, est salué par le Parti de Gauche et toutes les forces démocratiques dans le monde.

Nous nous réjouissons de cette bonne nouvelle pour la démocratie.

Manuel Zelaya est actuellement accueilli par l'ambassade du Brésil (l'engagement  brésilien indique le niveau de la solidarité politique dont le président hondurien bénéficie en Amérique latine). C'est de là qu'il s'adresse à la presse, à ses partisans, et à la communauté internationale.

Celle-ci, actuellement réunie au sein de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, doit confirmer son engagement  - alors que certains gouvernements, notamment celui des Etats-Unis, entretiennent une large ambiguïté sur leur rejet du Coup d'Etat - en faveur du retour sans conditions de la constitutionnalité et de la démocratie au Honduras.

Elle doit le faire alors que le gouvernement putschiste de Roberto Micheletti a décrété le couvre feu général dans le pays et  ne répond  toujours pas aux propositions du président Zelaya - qui a demandé aux militaires de ne pas utiliser la force contre le peuple -  d'ouvrir un espace de dialogue, sous l'égide de la représentation de l'ONU dans la capitale hondurienne, pour " faire face au conflit qu'entretient le groupe qui a fomenté le Coup d'Etat, et le résoudre".

Dans ce processus, l'Union européenne et la France doivent prendre toute leur part pour encourager le retour de la démocratie en Amérique latine.

La pression populaire se développe au Honduras malgré les mesures répressives imposées par le gouvernement putschiste. Il faut tout faire pour que ce dernier accède aux demandes du Président Zelaya.

Restons vigilants ! Le Parti de Gauche, présent dans les rassemblements de soutien au Président Manuel Zelaya démocratiquement élu et au courageux peuple hondurien depuis le 28 juin  2009, saura une nouvelle fois se mobiliser
.

Il participera au rassemblement prévu à Paris le 28 septembre à 19 heures à la Place Saint Michel.

Joëlle Ellert et Christophe Ventura

Publié par PG 45 - dans International - Géopolitique

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici