15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 10:30

21-jan-1793-exec.jpg

 

Juger le roi, pour la République naissante constitue presque un acte fondateur. La décision fut l'objet de nombreux débats, notamment sur les modalités de la procédure. En effet, faut-il juger le citoyen ou la fonction royale ? Robespierre affirme « La victoire et le peuple ont décidé que lui seul était rebelle. Louis ne peut donc être jugé, il est déjà condamné ; il est condamné, ou la République n'est point absoute. Proposer de faire le procès de Louis XVI, de quelque manière que ce puisse être, c'est rétrograder vers le despotisme royal et constitutionnel ; c'est une idée contre-révolutionnaire car c'est mettre la révolution elle-même en litige. ».

 

La proposition de Robespierre n'est donc pas retenue, pourtant ce procès devient celui de la Monarchie par la République. Le débat se cristallise, comme le résultat du vote le montre, non sur la condamnation du roi, acquise depuis la découverte de sa correspondance avec les souverains ennemis, mais sur la peine qui lui sera infligé. Aux yeux des révolutionnaires jacobins, seule la mort du roi, en tant que corps naturel, mais aussi du roi, incarnation du corps politique, considéré jusque là comme immortel, pouvait mettre à mort la monarchie et raffermir la République.

 

Néanmoins, c'est un procès qui a lieu devant la Convention et Louis XVI bénéficie des garanties de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, comme tout accusé.

 

La Convention nationale vote la condamnation de Louis Capet à la quasi unanimité. Il est reconnu coupable de haute trahison pour ses actes, contraires aux intérêts de la Révolution et du Peuple. Le lendemain, un autre vote est organisé. Il s'agit de décider de la peine à lui infliger. Par une voix de majorité, la mort est votée. Le 21 janvier à l'aube, le roi déchu est guillotiné sur la place de la Révolution, rebaptisée en 1795 place de la Concorde.

 

Ce procès représente un moment central de la période révolutionnaire. Il est l'aboutissement de la chute du roi après son arrestation par le peuple parisien le 10 aout 1792 et la proclamation de la République le 21 septembre, événements qui permettent à la France de s'organiser militairement et de repousser les armées ennemies.

Publié par PG 45 - dans Education populaire - Conférences

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici