18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 17:04


C'est devant des milliers de participants à la fête de l'Humanité que Jean-Luc Mélenchon a pris la parole dimanche vers 16 heures 30. Le temps était à l'orage, et le discours aussi. Entouré par Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité et député européen, et Pierre Laurent, secrétaire national du Parti Communiste Français.

Le symbole est important, puisque c'est la première fois depuis l'existence de la fête de l'Humanité en 1930 qu'un dirigeant politique non communiste s'exprime lors des discours traditionnels du dimanche après-midi. Sur la scène était également présents, outre des dirigeants politiques du Front de Gauche, des ouvriers de Fralib (thé Eléphant), des représentants de la lutte Palestinienne ou du printemps arabe.

Le programme à la main, notre principale arme de bataille au bout du poing, Il nous appelle à résister et à ne jamais céder. Comme lors du meeting du 29 juin sur la place Stalingrad, la foule reprend : « Résistance ! Résistance ! ». Résister à Sarkozy, aux entreprises félonnes, dont Total qui ne paye pas d'impôts, aux « banques qui se sont gavées d'argent. Résister aussi à la règle d'or, à laquelle le candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle oppose la « règle républicaine ». Résister en ne se trompant pas de cible : « L'ennemi, celui qui prend notre pain, ce n'est pas l'immigré, c'est le financier ! »

Une fois au pouvoir, la loi républicaine permettra de partager les richesses : le SMIC sera revalorisé à hauteur de 1700 €, aucun revenu ne pourra excéder 360 000 €, les licenciements boursiers seront bannis. La planification écologique permettra de créer des millions d'emplois. Tout cela ne se fera évidemment pas sans désobéir au Traité de Lisbonne que Sarkozy nous a imposé, au mépris de notre vote. Pour que la volonté populaire soit respecté, la VI° République mettra fin à la monarchie présidentielle.

Et le candidat de conclure : « Le jour s'est levé, celui d'une grande révolution citoyenne que notre temps appelle ».

Ce constat n'est pas démenti par Pierre Laurent, qui prend la parole après Jean-Luc Mélenchon. « Amis, camarades, quand après cette magnifique Fête, vous rentrerez chez vous, tenez-vous prêts. Tenez vous prêts pour les mobilisations qui nous attendent car le combat n'attendra pas 2012. Tenez-vous prêts à participer aux assemblées citoyennes du Front de gauche dans tous le pays. Tenez-vous prêts pour la victoire. Oui, il est l'heure pour la gauche de se désintoxiquer du libéralisme ! Tenez-vous prêts et faites passer le message. Le lendemain de la victoire, c'est la grève, c'est la mobilisation, c'est la lutte, c'est la poursuite du mouvement qui permettra que l'espoir devienne la politique de la France. »

Publié par PG 45 - dans Vie du Parti : Fêtes de l'Humanité

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici